Cerambycoidea Forum
Cerambycoidea Forum
Home | Profile | Register | Active Topics | Members | Search | FAQ
Username:
Password:
Save Password
Forgot your Password?

 All Forums
 Cerambycidae Prioninae
 Acanthophorini
 Principe: Ceratocentrus principiensis ♂
 New Topic  Reply to Topic
 Send Topic to a Friend
 Printer Friendly
| More
Author Previous Topic Topic Next Topic  

Capitaine
Scientific Collaborator

France
1150 Posts

Posted - 17/11/2015 :  14:38:13  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote

450.22 KB

Pour la Gallerie: Ceratocentrus principiensis male (Nylander, 2000)
Sao-Tome & Principe / 38 mm.
Se distingue essentiellement de C. spinicornis par ses antennes de 12 articles.

Claude

Edited by - Capitaine on 29/01/2016 15:29:15

africaone
Member Purpuricenus

Belgium
346 Posts

Posted - 17/11/2015 :  18:08:46  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
ce qui est marrant c'est que drumonti en possède aussi 12

s'il n'y pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème ! akuna matata ....
Go to Top of Page

Capitaine
Scientific Collaborator

France
1150 Posts

Posted - 18/11/2015 :  10:53:15  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
Bien sur Thierry, mais je compare des espèces qui sont proches géographiquement parlant (Le Rwanda et Burundi sont bien loin et enclavés..)

Claude
Go to Top of Page

africaone
Member Purpuricenus

Belgium
346 Posts

Posted - 18/11/2015 :  13:33:10  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
c'est ca qui est curieux, d'avoir un tel caractère partagé par deux bêtes qui n'ont à priori rien à voir, comme une régression ... car il est difficile de croire que spinicornis soit postérieur à la diversification du groupe. Dans les bêtes du l'est du Congob (en contact avec drumonti), il y a une forte proportion de spinicornis qui ont des antennes difformes avec parfois le dernier antennomère dédoublé, démontrant par là que les conditions de réapparition d'un douzième article libre sont sous jacentes. A moins qu'il ne s'agisse d'une contamination génétique due à un contact entre les deux espèces (vraisemblable dans le mesure ou spinicornis est relativement stable sur toute sa répartition). sans être vraiment capturées en même temps, les deux espèces sont parfois attrapées de la même "localité" dans les zones d'altitude de l'est du Congo.

s'il n'y pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème ! akuna matata ....
Go to Top of Page

Capitaine
Scientific Collaborator

France
1150 Posts

Posted - 18/11/2015 :  15:19:29  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
C'est effectivement une observation très intéressante! Pourrait-il y avoir dans les zones de cohabitation avec drumonti une introgression dans le patrimoine génétique de spinicornis ?. Ce phénomène de métissage me semble déjà probable dans d'autres genres de Prioninae comme T.confinis ou A.sinicum en Asie. Sachant que, dans la plupart des cas, le résultat de ces hypothétiques croisements doit probablement donner des adultes stériles (F1), vérifiable en tous cas dans la famille des Carabidae.

Claude
Go to Top of Page

africaone
Member Purpuricenus

Belgium
346 Posts

Posted - 18/11/2015 :  17:12:30  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
la barcode pourrait aider car pour peu qu'il y ai eu un mixage même ancien (quelques dizaines de générations), il y a uniformisation du barcode.
je suis moins partisan de croisement chez Tithoes, je crois surtout que le genre est très mal connu et étudié.

s'il n'y pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème ! akuna matata ....

Edited by - africaone on 18/11/2015 18:56:22
Go to Top of Page

Capitaine
Scientific Collaborator

France
1150 Posts

Posted - 19/11/2015 :  11:13:29  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
Oui, ce séquençage ADN doit permettre de lever pas mal de doute sur certaines espèces affines. Encore faut-il que ces recherches (nécessitant un matériel couteux et spécialisé) rentrent dans un programme pré-defini, ce qui ne semble pas rentrer dans les priorités actuelles....

Claude
Go to Top of Page

africaone
Member Purpuricenus

Belgium
346 Posts

Posted - 19/11/2015 :  16:32:07  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
j'ai déjà une petite base de données de barcodes de priones africains. Evidemment c'est une base de départ mais elle est très utile pour avoir des idées sur quoi et où chercher. le nerf de la guerre c'est évidemment l'argent. Il faut compter 750 € pour soumettre une plaque de 95 échantillons sachant que les résultats pour les priones ne sont pas les plus productifs et que le barcode est plus difficile à interpréter pour les coleos que les papillons.

s'il n'y pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème ! akuna matata ....
Go to Top of Page

Capitaine
Scientific Collaborator

France
1150 Posts

Posted - 19/11/2015 :  16:56:55  Show Profile  Email Poster  Reply with Quote
Je ne suis pas un spécialiste dans le domaine de la recherche génétique, mais je veux bien croire que la technologie va devenir plus performante à l'avenir et permettre sans doute une réduction des prix de la recherche.
Je suis convaincu, que, à l'aire de l'Entomologie moderne (entre autre disciplines scientifiques), l'avenir de la classification taxonomique passe par une incorporation du barcode dans le protologue lors de la description originale d'un nouveau nom de taxon.
Cela éviterai bien sur certains doublons ou mise ultérieures en synonymie....

Claude
Go to Top of Page
  Previous Topic Topic Next Topic  
 New Topic  Reply to Topic
 Send Topic to a Friend
 Printer Friendly
| More
Jump To:
Cerambycoidea Forum © 2000-08 Snitz Communications Go To Top Of Page
Powered By: Snitz Forums 2000 Version 3.4.07